Thèmes

actualité afrique amis amour anniversaire annonce argent article belle blog bonjour bonne

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Ma liberté d' expression (323)
· Presse algérienne (455)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Port de Skikda en 2008
· La virginité féminine,"qualité essentielle" pour..
· VOYAGE MOUVEMENTÉ SUR LE VOL PARIS-ALGER D’AIGLE AZUR
· Le quotidien algérien "L' INDEX" du 2 juin 2008.
· "GUERRE ET "GUERRE" d' ALGERIE" dans la presse algérienne.

· le soir d'algerie quotidien national
· FRANCOIS HOLLANDE EN ALGERIE.
· INTERVIEW AU JEUNE QUOTIDIEN ALGERIEN "L' INDEX"
· A NOS AMIS DE FERDJIOUA (En mairie de Sassenage le 4 septembre 2007 18heures
· Droits de l'homme homosexualité
· EN MEMOIRE DE PIERRE BOISGONTIER.
· Vox populi.
· Un an avant mon premier retour en Algérie.
· CONFIDENCES D ' UNE FEMME BATTUE.
· DES ANCIENS COMBATTANTS EN VISITE EN ALGERIE.

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· culture a chlef-el-asnam


Statistiques

Date de création : 03.03.2008
Dernière mise à jour : 12.08.2014
815articles


Le quotidien algérien "L' INDEX" du 2 juin 2008.

Publié le 21/07/2008 à 12:00 par georgeslondiche
Onze questions à cœur ouvert avec georges londiche.
A cœur ouvert avec l’auteur d 'un livre intitulé "Guerre et ""guerre"" d’Algérie". Ensemble, nous avons essayé d' aller au fond des choses, en abordant des sujets qui peuvent expliquer le pourquoi des zones d' ombre sur la question des relations, en dents de scie, entre l’Algérie et la France. Deux pays qui ont beaucoup de choses en commun et qui pourraient avoir beaucoup plus de relations dans plusieurs domaines tels que culturel, économique, politique, sportif et bien d' autres, ce qui ne manquerait pas de mieux se comprendre mutuellement.

Après avoir rencontré georges londiche, sur internet, sur son blog "coeurs ouverts France Algérie", nous lui avons demandé s' il accepterait de répondre aux questions que pourrait lui poser un journal algérien.

L’index : présentez-vous aux lecteurs ?

Je m' appelle georges londiche, je ne suis qu' un très simple citoyen français, j' ai eu vingt ans en 1958. Les Algériens qui ont connu cette époque savent ce que cela signifiait pour un jeune Français.

L’index : Jusqu’à très récemment, vous étiez le président d’une association, quel était son but ?

Les statuts de cette association définissaient clairement ce but: "Etablir des relations de compréhension et d' amitié entre la France et l' Algérie". Ce but est, également, bien résumé dans le message que me confia le maire de ma commune quand il apprit que j' allais me rendre en Algérie et qu' il me demanda d' apporter ce message aux Algériens que j'allais rencontrer.

Ce message est un peu à l' origine de la relation qui s' est établie par la suite entre les deux communes; je pense utile de le citer tant force est de reconnaître qu'il est toujours d' actualité; le voici donc dans son intégralité: "Tous ensemble, travaillons à plus de compréhension et de coopération entre tous les pays qui entourent la Méditerranée. Contribuons à la connaissance de nos différences culturelles. Ayons la volonté d' accepter l' autre sans jugement aucun. Faisons le premier pas vers l' ami en laissant de côté toute forme d' idéologie. La paix sur terre et l' amitié entre les peuples sont à ce prix. Sincèrement et de toutes mes forces".


L’index : Que représente pour vous l’Algérie, particulièrement la région de Ferdjioua ?

Pour moi, mais aussi, j' en suis persuadé, pour beaucoup de Français de ma génération, l' Algérie, c' est d' abord une partie de leur jeunesse; c' est un pays dont aucun de nous n' est revenu tel qu' il y était allé. Concernant Ferdjioua, c' est totalement différent. En 1958, mon pays, la France, m' avait mis une arme entre les mains; en 2004, quand je pris l' avion pour Constantine et me rendis à Ferdjioua, sur l' invitation du président d' une association locale (Son site internet, est recommandé sur le blog "coeurs ouverts France Algérie") j' avais, pour seule arme, mon livre "Guerre et "guerre" d' Algérie" une arme de paix. Avoir commémoré, sur la terre algérienne, un certain "5o ème Anniversaire" restera toujours l' un des meilleurs souvenirs que m' a procuré ce livre.



L’index : êtes-vous venu dernièrement en vacance en Algérie, si oui, quelle satisfaction tirez-vous ?

Ce terme de "vacance" ne va pas du tout et ne pourra jamais aller avec les jours que j' ai passés et que j' espère encore repasser en Algérie. Et je ne parle pas des "vacances" de mes vingt ans mais des deux séjours que j' ai faits à Ferdjioua; seul, la première fois et, la deuxième, en compagnie du maire de ma commune, de l' un de ses adjoints, de mon épouse et de ma fille-ainêe ainsi que de huit membres de l' association aujourd 'hui dissoute. Pour moi, aller en Algérie sera toujours plus un combat que des vacances, un combat pour la paix et la compréhension mutuelle. Cela dit, je pense que les Français ne doivent plus craindre de se rendre en Algérie, y compris pour y passer des vacances. Mais je pense aussi que l' Algérie doit, tout en veillant à ne pas laisser trop "bétonner" des sites naturellement propices au tourisme, faire beaucoup d' efforts pour développer celui-ci. Et, ces efforts n' incombent pas qu' aux dirigeants du pays et aux responsables du tourisme.

L’index : Pourquoi spécialement un livre sur la guerre d’Algérie, plusieurs décennies après ?

D' abord, pour répondre aux mensonges et calomnies qui sont déversés sur les combattants de l' ALN et du FLN (de l' époque), depuis novembre 1954; mensonges et calomnies qui perdurent aujourd' hui. Ensuite, pour restituer, à l' Algérie, les carnets de routes d' un maquisard de l' ALN, carnets trouvés en 1960 par l' un de mes compagnon de service militaire qui me les montra, me les confia, quarante ans après, alors que le hasard nous avait fait nous retrouver.

L’index : L’Algérie est la France se déclarent particulièrement liées par l’histoire et la géographie, pourquoi de part et

D’autres, l’on n’arrive pas à donner une impulsion nouvelle aux relations bilatérales ?

Parce que, et mon expérience personnelle le prouve, la méfiance est encore très grande des deux côtés et que cette méfiance est très habilement entretenue et exploité par ceux qui principalement pour des raisons politiques ou religieuses, quand ce n' est pas les deux à la fois, en France mais aussi en Algérie, ne veulent pas d' une relation entre les deux pays.

L’index : La restitution de toutes les archives de l' époque coloniale, à l’Algérie pose problème, pourquoi selon vous ?

C' est un sujet que je ne suis guère capable de commenter. Je pense qu' il appartient à des historiens sérieux et reconnus par les deux parties de travailler, en commun, à lever ce problème.

L’index : Pourquoi la France, pays de démocratie, refuse-t-elle de demander pardon à l’Algérie alors qu' elle l' a fait avec d' autres pays dont Israël en particulier?

Oui, la France devrait avoir le courage de demander pardon pour les crimes commis sous les 130 années de colonialisation et pour le colonialisme lui-même. C' est d' ailleurs une des raison spour lesquelles j' ai parlé de repentance dans mon livre.

L’index : Ne croyez vous pas que la contribution des indigènes français « Algériens « à la libération de la France, les événements sanglants du 8/05/45 et du 20/08/55 ainsi que les déclarations du général Ausaresse sur la torture pratiquée en Algérie et l’assassinat masqué en suicide de Larbi Ben M’HIDI pour ne citer que ce chef de guerre, plaident pour une repentance de la France vis à vis des crimes commis?

Oui, bien évidemment et c' est, précisément, pour cela que j' ai employé, sciemment, le mot repentance allant jusqu'à la réclamer pour les deux pays. Pas dans la même proportion, bien sûr, mais parce que dans un conflit, même dans une guerre de libération nationale, aucune des parties n' en sort exempte de crimes. Certes, l' Algérie n' a pas à se repentir de son combat libérateur, cette guerre de sept années menée ,jusqu'à la victoire, contre la France, celle du colonialisme, pas celle qui défend les Droits de l' hommes, mais je pense que cela l' honorerait de dire, haut et fort, qu' elle se repend des crimes commis dont certains, contre son propre peuple. N' oublions pas MELOUZA.

Il ne m' étais pas facile de répondre à cette question dans un simple interview, à distance de surcroît, mais je ne m' y suis pas dérobé. Au risque de choquer, j' ai exprimé ma pensée sans en ôter ce qui peut apparaître comme une volonté de mettre, concernant la repentance, l' Algérie sur le même plan que la France.

L’index : Georges Londiche est-il partant pour la publication d’autres livres ?

Je ne le pense pas mais je serais d' accord pour participer à la rédaction d' un ouvrage réalisé, en commun ,par des Français et des Algériens.



L’index : Un dernier mot, pour dire, en toute liberté, ce qui vous passe par le cœur ?

Ce qui me passe par le coeur? Pour le savoir, le plus simple pour bien me connaître est de lire "Guerre et "guerre" d' Algérie" et de visiter régulièrement le blog "Coeurs ouverts France Algérie". Ce blog est ouvert à tous les amis de l' Algérie et Français et Algériens, ou autres, peuvent s' y exprimer en toute liberté. Tout visiteur comprendra que je me réserve le droit de supprimer tout commentaire qui porterait atteinte à une relation loyale entre la France et l' Algérie. Mais je ne supprimerai rien sans en donner la raison à son auteur.

Ce qui me passe par le coeur, c' est aussi la crainte que j' éprouve actuellement devant les dangers qui pèsent encore sur l' Algérie malgré que les "Tangos" aient été, pratiquement, mis hors d' état de nuire par l' Armée, la Gendarmerie, les Patriotes et l' immense majorité du peuple.




Propos recueillis par S.OUDINA







Commentaires (1)

londiche le 22/07/2008
Commentaire
Posté par Stéphanie Gandilhon le 21.07.2008

Salut mon Georges!!

Hier soir, comme à l'accoutumé, je me suis encore fais plaisir à la lecture de ton blog et en particulier de cette interview.
Cette fois ci je n'hésite pas et y vais de mon commentaire:
En tout cas comme toujours dans tes paroles, des questions claires et des réponses qui le sont tout autant!
Des sujets (risque de bétonnage de sites touristiques en Algérie, Melouza, repentance) abordés sans langue de bois. Tout cela m' a donné envie d' en savoir plus!

Je te souhaite que ce blog soit toujours aussi visité et qu'encore beaucoup d'autres personnes y laisseront leur commentaire et leur griffe, sur ton livre d' or!

Je t'embrasse, ainsi que ton épouse,

A très bientot!


NON, NON, je n' ais pas fait d' erreur de clavier.
Le commentaire de Stéphanie Gandilhon figure déjà sur la page "Ma liberté d' expression" mais, comme pour l' article, j' ai pensé qu' il était bon qu' il apparaisse aussi dans la page "Presse".
Cela dit, merci Stéphanie de ton commentaire.
Il faut un certain courage pour, sur un blog, s' exprimer aussi franchement que tu l' a fais.
Je t' embrasse. georges.


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
SOUTIEN AUX COMMUNISTES UKRAINIENS.
PETITION CONTRE L' INTERDICTION DU PART COMMUNISTE D' UKRAINE LANCEE PAR DES INTELLECTUELS ITALIENS.   A la Cour Constitutionnelle de l' UKRAINE. A la Cour de justice de
DONETSK PILONNEE, HIER, PAR L' ARMEE UKRAINIENNE.
L'Occident estime injustifiée toute aide de la Russie, même humanitaire Lundi 11 Aout 2014 - L' EXPRESSION.   L'artillerie ukrainienne bombarde sans discontinuer, Donetsk
AVEC MA GUEULE DE ...
Le "Bonjour du Soir. Lundi 4 août 2014. Par Maâmar FarahEn ces temps-là, sous le ciel bleu de nos vingt ans, quand les bikinis en surnombre ne provoquaient aucun séism
LEVER LA VOIX FACE AU MASSACRE PERPRETRE A GAZA.
Par Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, texte diffusé par le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).   Le 3 août 2014.   Le M’PEP approuve l’app
AU NOM DE L' HUMANITE ? ? ?
Par Karim MOHSEN - L'EXPRESSIONJeudi 31 Juillet 2014 -   L' EDITORIAL.   C'est du moins l'appel qu'a lancé, lundi dernier, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, im
forum